Gastronomie : Les « anluk » – troisième épisode

Khmerologie

Après plus de trois ans et demi au Cambodge, je continue à découvrir de nouveaux végétaux utilisés en cuisine khmère, dont un certain nombre font parfois office d’ânluk. Je découvre aussi des végétaux connus pour leur usage culinaire dans la Flore photographique du Cambodge, et d’autres encore dans l’ouvrage de Pauline Dy Phon, le Dictionnaire des plantes utilisées au Cambodge, dont j’ai enfin réussi à me procurer un exemplaire.
C’est dire que j’ai de la matière pour poursuivre mon exploration de la cuisine indigène, dont les facettes se dévoilent à moi petit à petit, à croire que cette gastronomie est d’une richesse (presque) infinie.
En attendant, voici quelques ânluks de plus :
ការុត : rien de très original, puisqu’il s’agit de notre « bête » carotte, que nous consommons crue ou cuite, nous aussi. Au Cambodge, c’est en général sous forme de tranches assez fines que la carotte sert d’ânluk.
រាំងអន្លក់…

View original post 388 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s