Pour le plaisir : Vermicelles de riz aux intestins gras, en-cas taïwanais (肥肠米线)

Sinogastronomie

Nous continuons l’exploration des « en-cas » taïwanais avec un autre classique, appelé littéralement en chinois « vermicelles de riz aux intestins gras » (肥腸米線 [féicháng mǐxiàn]). Les ingrédients principaux sont, comme l’indique le nom, des vermicelles de riz, et le gros intestin de porc. Ce dernier a été préalablement longuement cuit dans un bouillon épais parfumé, entre autres, à la sauce de soja et à l’anis étoilé.
Les « vermicelles de riz » (米線 [mǐxiàn], prononcé en dialecte de Taiwan « mi-sua ») constituent l’ingrédient principal d’un certain nombre de soupes épaisses, dont les accompagnements peuvent être très variés. Quand un Taiwanais entend parler de « mi-sua », il s’attend le plus à ce qu’on lui serve une soupe de texture assez consistance, avec une forte concentration de vermicelles (que certains ont poétiquement appelés en français « cheveux d’ange »), l’ensemble ayant une couleur tendant vers le brun. La variété la plus connue à Taiwan n’est pas celle aux intestins gras, mais…

View original post 167 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s