Pour le plaisir : Porc gras à l’étouffée sur feuilles de moutarde séchées (梅干扣肉)

Sinogastronomie

Dans le billet consacré au restaurant Houmen xiaoguan de Taipei, j’avais notamment cité, parmi les plats sélectionnés, le « meigan kourou » (梅干扣肉), appelé aussi par certains « meicai kourou » (梅菜扣肉) ou encore « meigancai kourou » (梅干菜扣肉), que je « traduis » par « porc gras à l’étouffée sur feuilles de moutarde séchées ». Le nom français que je donne est plus une description du plat qu’une traduction du nom chinois, qui signifie littéralement « prunus séché et viande frappée ». Il s’agit en fait de tranches de poitrine de porc grasse, posées sur un lit de feuilles de moutarde (ou d’autres légumes tels que chou chinois ou encore colza) séchées. (Je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle les feuilles de moutarde séchées sont appelées « prunus séché ».)
Le condiment utilisé dans ce plat, le « méigāncài » (梅干菜), est traditionnellement fabriqué dans la ville de Shaoxing, dans la province du Zhejiang (province du sud de Shanghai, sur le littoral chinois) …

View original post 357 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s