Pour le plaisir : Petite salade khmère de cornichons

Sinogastronomie

J’ai été (agréablement) surpris de voir un jour débarquer dans notre cuisine phnom-penhoise des cornichons ! Naïf, sans doute, je croyais en effet dur comme fer que les cornichons étaient une exclusivité franco-française. Je n’ai d’ailleurs jamais vu le moindre bout de cornichon en dix ans de séjour en Chine, même si (m’apprend Wikipedia) ce pays est apparemment le premier producteur mondial de ce petit légume.
Le cornichon khmer est cependant différent de celui que nous pêchons dans nos bocaux, car pas question ici de cultivar spécialement sélectionnés par le long labeur d’agronomes chevronnés : il s’agit tout bonnement de jeunes concombres. Les Khmers leur donnent d’ailleurs le même nom que le concombre : ត្រសក់ (prononcer « trossoc »).
Si nous destinons systématiquement les cornichons à la saumure, ce n’est pas le cas des Cambodgiens, qui ne dédaignent pas les utiliser comme de vulgaires légumes : grossièrement coupés en tronçons ou en bâtonnets, les cornichons…

View original post 97 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s