Pour le plaisir : Sauté de liserons d’eau aux abats de cailles (ត្រកូនឆាគ្រឿងក្នុងក្រួច)

Sinogastronomie

Lorsque les Cambodgiens partent en excursion le week-end et déjeunent sur les aires de restauration campagnarde généralement aménagées à proximité des sites touristiques, ils aiment souvent commander un poulet rôti, et le faire accompagner d’un sauté de liserons d’eau agrémenté des abats de la volaille.
C’est sur ce même principe que notre cuisinière cambodgienne a préparé pour mon déjeuner un sauté de liserons d’eau agrémenté des abats (cœur, foie, gésiers et œufs en gestation) des trois cailles dont je m’étais délecté la veille. Comme la quantité formée par les abats était trop peu importante, elle avait également pris le soin de réserver une caille entière, qu’elle a débitée en morceaux assez petits, sautés en même temps que les abats.
Une fois les abats cuits et assaisonnés avec de la sauce d’huître et de jolis piments rouges (mais assez doux), elle a fait revenir avec les chairs les tronçons de liserons d’eau.

View original post 88 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s