Contes cambodgiens : Les deux amis (1ère partie) សម្លាញ់ពីរនាក់

phtel_pursat

Khmerologie

Dans le conte intitulé tout simplement Les deux amis (សម្លាញ់ពីរនាក់ ; សម្លាញ់ ami), qui se trouve dans le premier volume du Recueil de contes et légendes khmers de l’Institut Bouddhique, on nous apprend pourquoi il est important de bien choisir son épouse, comment, à force de persévérance, on peut devenir riche et, accessoirement, pourquoi le wallago, ce silure de belle taille que l’on trouve notamment dans le Mékong, a la bouche aussi grande…
(Vous profiterez peut-être mieux de mon adaptation de ce conte en lisant en parallèle la version khmère, qui est disponible en ligne ici, sur le site de l’Institut Bouddhique.)
Voici l’histoire :
Il était une fois(1) deux amis qui se firent la promesse suivante : « Lorsque nous serons mariés, nous resterons amis et, si l’un d’entre nous est riche, il soutiendra l’autre. » Après s’être fait cette promesse, les deux amis se marièrent, le premier eut une épouse qui était…

View original post 555 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s