Langue : Un bâtonnet d’encens ធូប

Khmerologie

Dans une recette de la citrouille au flanc (សង់ខ្យាល្ពៅ) publiée ici en khmer par le Phnom-Penh Post, je lis, s’agissant de la cuisson : យក​ទៅ​ចំហុយ​រយៈ​ពេល​១​ធូប នោះ​ជា​ការ​ស្រេច [yôk tov châmhoy rôya’ pél muoy thub, nuh chie ka srach ] : mettre à cuire à la vapeur pendant une durée de « un bâtonnet d’encens » et c’est fini.
Le mot ធូប [thup], qui, d’après le dictionnaire de Chuon Nath est un mot qui vient du sanskrit, désigne le bâtonnet d’encens. Une fois de plus, ma connaissance de la langue chinoise m’a été d’un grand secours pour comprendre le khmer, puisque le « bâtonnet d’encens » est aussi utilisé en chinois comme unité de décompte du temps qui s’écoule : 一炷香的时间 [yī zhù xiāngde shíjiān] signifie littéralement « le temps d’un bâtonnet d’encens », soit le temps nécessaire pour la combustion complète d’un bâtonnent d’encens.
Pour vous éviter d’avoir à aller dans la pagode la plus proche chronométrer le temps nécessaire à la…

View original post 92 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s