Néologismes : Prisons noires

Sinoiseries

On a beaucoup parlé en Occident des « prisons secrètes » installées en Chine, dans lesquelles sont retenus, en toute illégalité, des dissidents et autres personnes qui gênent les autorités, dont certains prisonniers politiques (政治犯 [zhèngzhifàn] ; les prisonniers de droit commun sont appelés 普通犯人 [pǔtōng fànrén], littéralement « prisonniers ordinaires » ; 犯 [fàn] ou 犯人 [fànrén] signifient au sens propre « coupable » ). Ce que l’Occident a appelé « prison secrète » est désigné en chinois par l’expression « prison noire » : 黑监狱 [hēijiānyù] (监狱 [jiānyù] est le terme populaire utilisé pour parler de « prison » ; le terme officiel utilisé pour parler des maisons de détention est 看守所 [kànshǒusuǒ]).
L’adjectif « noir » (黑 [hēi]) est souvent utilisé en chinois pour qualifier les activités illégales. On parle par exemple de 黑车 [hēichē] pour désigner les véhicules motorisés servant à une activité professionnelle mais non légalement enregistrés ; ce terme très souvent les taxis illégaux, sans licence. On connaît aussi le mot 黑社会…

View original post 630 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s