Proverbes : Que des chichis

Sinoiseries

Pour décrire quelqu’un qui s’escrime à vouloir donner une fausse impression, qui fait des manières, on peut utiliser en chinois en chinois le quadrisyllabe 装模作样 [zhuāngmú zuòyàng], que l’on peut traduire par « faire des manières », ou, plus familièrement, « faire des chichis ». L’analyse superficielle de cette expression permet de voir qu’il s’agit de l’association des deux mots 装作 [zhuāngzuò] : faire semblant de, et 模样 [múyàng] : apparence, aspect.
C’est l’une des méthodes fréquemment employées pour créer les idiotismes quadrisyllabiques en chinois : on associe deux mots dissyllabiques, en les « mélangeant ». Autre exemple : 说长道短 [shuōcháng dàoduǎn], qui signifie « médire » (de quelqu’un), que l’on peut analyser comme un « mix » entre 说道 [shuōdào] : dire et 长短 [chángduǎn] : longueur.
Une remarque d’ordre phonétique : dans les dictionnaires chinois, la prononciation donnée pour le mot 模样 est toujours [múyàng]. Sur mon ordinateur, c’est d’ailleurs cette prononciation que je dois saisir pour avoir le mot. Mais dans la vie quotidienne…

View original post 16 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s