Idiotismes : Linguistique de basse-cour

Sinoiseries

Lorsque l’on veut décrire en Chine l’incompréhension totale qui s’installe allègrement entre deux personnes qui n’ont aucune langue en commun, on cite l’exemple d’un coq et d’un canard qui voudraient converser : « Cocorico » dit l’un, « Coin-coin » répond l’autre. Évidemment, l’interaction est pour le moins limitée, et la communication bien peu efficace. En chinois, cela se dit : 鸡同鸭讲 [jī tóng yā jiǎng] : « le coq parle au canard ».
Cette expression vient du cantonais, mais elle est largement répandue dans l’ensemble de la Chine. On trouve aussi parfois la variante 鸡同鸭说 [jī tóng yā shuō].
Notez que ces deux idiotismes peuvent s’utiliser dans le cas de deux personnes qui ne parlent pas le même idiome, mais aussi, au figuré, dans le cas de personnes qui, bien qu’utilisant la même langue, sont incapables de se comprendre.

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s