Proverbes : Pourquoi chercher à atteindre l’inatteignable ?

Khmerologie

Aujourd’hui, je vous propose un proverbe cité dans La Rose de Païlin (កុលាបប៉ៃលិន), roman majeur de la littérature cambodgienne moderne, de Nhok Thèm (ញ៉ុក ថែម) (nous reparlerons bientôt de ce roman).
Ce proverbe est cité plusieurs fois par le jeune héros, orphelin pauvre, amoureux de la fille de son patron, riche marchand de pierres précieuses :
ខ្លួនទាបកុំតោង ដៃខ្លីកុំស្រវាឱបភ្នំ
Si tu es petit, ne suspend pas ; si tu as les bras courts, ne cherche pas à embrasser la montagne !
ទាប petit, bas
តោង se suspendre
ដៃ main, bras
ខ្លី court
ស្រវា cueillir, ramasser
ឱប embrasser, prendre dans ses bras (s’orthographie aussi អោប)
La traduction de ce proverbe pourrait être : « Il faut savoir rester à sa place ».

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s