Chinoiseries : Quelques réflexions préliminaires sur la fréquence d’utilisation des caractères chinois (2)

Sinoiseries

J’avais montré à l’épisode précédent (voir ici) que les listes des 400 et 800 sinogrammes « les plus courants » en circulation auprès des sinologues novices et autres enseignants de langue chinoise, étaient erronées, et que ces listes, si elles ont, n’en doutons pas, leur justification pédagogique, sont trompeuses quand elles prétendent présenter les sinogrammes les plus courants. (Ce qui est certain, cependant, c’est que c’est sur ces listes que sont basés les examens qui sanctionnent l’apprentissage du chinois jusqu’au lycée.)
Une autre remarque : les listes établies par les autorités chinoises compétentes (il existe en Chine une Commission nationale de travail sur la langue et l’écriture 国家语言文字工作委员会 [guójiā yǔyán wénzì gōngzuò wěiyuánhuì], dont le site web est ici) le sont sur un « échantillon représentatif » de textes, à partir desquels sont calculées les fréquences d’utilisation des sinogrammes. Il peut donc y avoir un écart avec les fréquences réelles ; cela dit, je…

View original post 474 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s