Pour le plaisir : Phak lau de groin de porc (ផាក់ឡូវច្រមុះជ្រូក)

Sinogastronomie

On ne le dira jamais assez : « Dans le cochon, tout est bon ! »
Cet adage est français, mais c’est, à mon humble avis, la gastronomie d’Extrême-Orient qui l’illustre le mieux. Que ce soit en Chine, au Cambodge, au Vietnam ou ailleurs en Asie orientale, tous les morceaux du cochon sont mis à contribution pour confectionner les mets les plus variés.
En janvier 2012, j’avais déjà parlé, un peu confusément me semble-t-il, de ce que j’appelais à l’époque du « groin de porc poché » (voir ici) Il s’agit en réalité d’un ragoût de groin de porc, parfumé entre autres aux « cinq parfums » et à la sauce de soja.
La première étape consiste à acquérir chez votre boucher des groins de porc qui auront été soigneusement désossés par l’artisan. Lesdits groins doivent bien entendu être soigneusement lavés et rincés à l’eau claire, puis ébouillantés. Voici nos groins ébouillantés :
phak lau de porc_02_smallIl faut ensuite laisser mariner…

View original post 190 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s