Ingrédients : Machoiron ou pangas, un poisson-chat du Mékong

Sinogastronomie

Notre cuisinière, pour varier les plaisirs, nous a ramené du marché deux spécimens d’un poisson appelé en khmer « trey kaé » (ត្រីកែ). Une recherche rapide dans l’index de l’excellent livre de référence de la FAO intitulé Fishes of Cambodian Mekong (disponible gratuitement ici), me renvoie à la page 154 où l’on indique que le nom binomial de ce poisson est Pangasius nasutus, et qu’il se nourrit essentiellement de mollusques. Le site de la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) indique ici que les noms sous lesquels ce poisson est commercialisé en France sont : poisson-chat, machoiron ou pangas (cela dit, la même page attribue ces mêmes noms à cinq espèces différentes…).
Je trouve des informations complémentaires à la page 62 de l’ouvrage qu’Alan Davidson a consacré aux poissons du Laos : Fish and Fish Dishes of Laos (dont j’ai parlé ici)…

View original post 229 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s